Comment assurer une voiture provisoirement ?

assurer une voiture provisoirement
Les particuliers ont parfois du mal à se repérer dans les méandres du monde de l’assurance et on peut le comprendre : il faut dire que les assureurs ne font pas toujours preuve de transparence, ne cherchent pas forcément à expliquer les détails et les exclusions d’un contrat. Beaucoup d’assurés découvrent les limites de leurs garanties lorsque le sinistre s’est produit et que l’assureur annonce les éléments non couverts , ou la franchise applicable. Ces situations détériorent la confiance envers les assureurs. Quoi qu’il en soit, l’assuré a tout internet à se renseigner, à connaitre les conditions de ses couvertures, et à faire appel à des experts du domaine pour prendre des conseils. C’est de plus en plus facile aujourd’hui avec les services en ligne qui permettent de trouver facilement une expertise sur ce sujet. L’assurance automobile est l’une des plus onéreuses et les assurés la regardent avec attention. Dans certaines situations, il n’est pas possible de faire appel à un contrat standard et l’assuré est appelé à contracter une assurance temporaire pour répondre au mieux à ses besoins. Il s’agit de souscrire des garanties pour une période très limitée, visant à traiter une situation bien spécifique. Pour celle-ci aussi, il est important de bien regarder et de comparer. Voici comment et pourquoi.

Une assurance auto temporaire pas cher, qu’est-ce que c’est ?

Beaucoup d’entre nous en ont fait l’expérience, c’est dans les petites lignes des contrats que se nichent les informations capitales qui vont impacter la vie du contrat. En France, on le sait, l’assurance automobile est obligatoire. Il n’est pas permis de faire rouler un véhicule sur les routes si l’on n’est pas titulaire d’un contrat d’assurance auto. De ce fait, dans certaines situations, on doit faire appel à un contrat temporaire, qui sert de transition ou de complément d’assurance pour couvrir certaines circonstances. On peut citer l’exemple d’un véhicule qui n’est que peu utilisé par son propriétaire, et qui n’a pas lieu d’être assuré 12 mois dans l’année. La tarification d’une assurance temporaire n’est pas la même que celle d’un contrat auto classique, car le paramètre temporel a son importance pour l’assureur : il ne pourra pas compter sur la récurrence de sa prime d’assurance annuelle pour rendre le contrat bénéficiaire pour lui. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Quand signer un contrat d’assurance auto temporaire ?

Lorsqu’un particulier va faire l’acquisition d’un véhicule à l’étranger, ce qui arrive de plus en plus fréquemment pour des raisons tarifaires, il aura besoin d’assurer le véhicule pour le rapatrier. Pour autant, ce véhicule étranger n’aura pas encore de certificat d’immatriculation en France. Dans l’intervalle, le nouveau propriétaire devra le faire assurer, par un contrat temporaire, jusqu’à ce que l’assurance définitive, appuyée sur la carte grise française puisse prendre le relais. Autre recours possible à une assurance temporaire : l’utilisation très rare d’un véhicule, par exemple si celui-ci est utilisé uniquement aux vacances du mois d’aout et qu’il passe 11 mois de l’année dans le garage sans que personne ne l’utilise. Dans ce cas, inutile de payer 12 mois d’assurance, un contrat temporaire sur 1 mois suffira largement, d’autant qu’il est probable que le kilométrage effectué soit faible. De la même façon, un particulier qui souhaiterait passer 2 semaines de vacances en Croatie, en s’y rendant avec son véhicule, n’a pas forcément ce pays couvert dans son contrat d’assurance standard. Il peut alors signer un contrat temporaire avec un autre assureur pour couvrir sphériquement ce risque dans ce pays de villégiature. En effet, ce n’est pas forcément l’extension de son contrat actuel qui lui offrira les meilleures conditions. Il peut notamment souscrire un contrat avec des prestations personnalisées, notamment une assistance en cas de panne par exemple, ce qui peut être utile lorsque l’on est dans un pays dont on ne parle pas la langue. Le fait de passer au crible les propositions de plusieurs assureurs pourra lui permettre de choisir une offre en toute connaissance de cause.

Assurance temporaire : le cas particulier de la résiliation

On peut avoir recours également à une assurance temporaire lorsque l’on vient d’être résilié par son assureur précédent. C’est souvent une période stressante, car on aura effectivement besoin rapidement d’une solution de rechanger, pour pouvoir continuer d’utiliser son véhicule. Une résiliation intervient souvent du fait d’un cumul de sinistres sur la durée du contrat qui pousse l’assureur à faire ses calculs : s’il estime qu’il ne pourra jamais rentabiliser, même sur la durée, un contrat parce que les sinistres ont été trop impactant, il le résiliera. On le sait, l’assurance n’est pas un monde de bisounours. Il sera important pour l’assuré de rechercher activement un nouvel assureur compte tenu de sa situation, c’est-à-dire avec un dossier dégradé et probablement un malus important. Certains assureurs se sont spécialisés dans les contrats auprès de conducteurs malussés ou résiliés. Il faut être prudent car cela ne signifie pas que leurs prestations soient les meilleures. Pour se donner le temps de comparer, de faire appel éventuellement à un courtier en ligne, l’assuré peut avoir intérêt à signer un contrat temporaire de quelques semaines à quelques mois, pour s’engager avec le bon contrat à terme. Sur internet, il visera un contrat direct temporaire.

Assurance temporaire en ligne : Comment faire le bon choix ?

Pour procéder à la signature d’un contrat temporaire, comme pour une assurance traditionnelle, il faudra fournir le certificat d’immatriculation du véhicule à assurer, le permis de conduire du ou des conducteurs, ainsi que le relevé d’assurance qui est fourni sur simple demande par l’assureur précédent : il s’agit d’un récapitulatif des sinistres que l’assuré a subi, ainsi que du caractère responsable ou non. Ces documents vont permettre à l’assureur de paramétrer dans sa grille tarifaire le contrat qu’il peut proposer. Chaque compagnie a une grille tarifaire qui correspond à sa politique commerciale, aussi est-il toujours utile de s’adresser à plusieurs assureurs pour comparer. La durée de contrat, au-delà du tarif seul, a son importance : inutile de s’assurer 3 mois si l’on a besoin de 15 jours. Il faut que les paramètres du contrat soient adaptés à la situation. C’est valable également pour les prestations annexes éventuellement prévues, et la qualité de la couverture dans son ensemble. Internet contient des comparateurs de tarifs et de prestations qui vont faire l’analyse pour vous, mettant en face les prestations des différents contrats et leurs tarifs, pour que le particulier puisse faire le bon choix.

Comment faire une révision de sa voiture ?
Faire de la publicité avec une voiture