Devenir diagnostiqueur immobilier : les étapes clés

Sur le marché, le nombre de diagnostics et de transactions immobilières est aujourd’hui assez élevé. Grâce à ce dynamisme du marché, le métier de diagnostiqueur immobilier est désormais considéré comme un métier très intéressant. C’est pour cette raison que de plus en plus de personnes décident de faire carrière dans ce domaine. Pour y parvenir, il faut suivre quelques étapes clés. Pourquoi choisir le métier de diagnostiqueur immobilier ? Quel est le rôle de ce professionnel ? Quelles sont les étapes à suivre pour devenir diagnostiqueur immobilier ?

Pourquoi devenir diagnostiqueur immobilier ?

Le métier de diagnostiqueur immobilier est actuellement très demandé. Ce poste présente notamment plusieurs avantages pour les demandeurs d’emploi. Principalement, de nombreux ménages souhaitent aujourd’hui augmenter la sécurité et la durabilité de leur habitation tout en respectant les normes environnementales. En effet, cela signifie que les diagnostiqueurs immobiliers reçoivent de plus en plus de missions. Grâce à un marché prometteur, cette profession récente est désormais en pleine expansion. Ce métier offre un bel avenir au professionnel. Ainsi, il aura l’opportunité de réaliser les projets de ses rêves. De plus, c’est un métier porteur auquel il est assez facile de se reconvertir. Par ailleurs, il existe désormais des possibilités d’aides pour financer la formation de diagnostiqueur immobilier. Après la formation, il est possible de travailler en tant que freelance et de créer sa propre entreprise. Mais il est aussi possible de travailler en tant que salarié dans des cabinets de conseil spécialisés. Pour plus d’informations, consultez le site diagnostiqueur-immobilier.info

En quoi consiste le métier de diagnostiqueur immobilier ?

Depuis quelques années, la loi impose à tout propriétaire de biens immobiliers d’établir un diagnostic immobilier avant de procéder à une transaction immobilière. D’où la naissance du métier de diagnostiqueur immobilier. D’ailleurs, ce professionnel peut actuellement occuper plusieurs fonctions variées. Sur ce, sa principale mission est de réaliser des rapports sur l’état d’un bâtiment. Le plus souvent, celui-ci intervient sur les ventes ainsi que sur les locations réelles. Ce dernier peut également effectuer des repérages avant travaux tels que la démolition. Pour cela, il utilisera différents matériaux et des équipements spécifiques pour localiser toutes les pathologies du logement. Sa mission est alors de s’assurer que le bâtiment est aux normes. Il va aussi vérifier le niveau de sécurité ainsi que la consommation énergétique du logement. En bref, ce professionnel va diagnostiquer ou traiter complètement les bâtiments avant de procéder à la vente, à la location et à tout type de travaux.

Quelles sont les voies pour devenir diagnostiqueur immobilier ?

Actuellement, il existe plusieurs formations certifiées et qualifiantes pour devenir diagnostiqueur immobilier. Par ailleurs, l’apprentissage de ce métier se déroule en plusieurs étapes dans différents établissements. La première étape clé est l’obtention d’un BAC+2 en lien avec le secteur du bâtiment, notamment en génie civil ou en génie climatique. En général, il n’existe pas de cursus qui forme directement au métier de diagnostiqueur immobilier. Cependant, il suffit principalement de réussir un cursus en génie civil ou en énergie. La deuxième étape clé consiste à acquérir des certifications dans un large éventail de compétences dans plusieurs secteurs. Ce métier impose donc d’être polyvalent. Sur ce, celui-ci doit ensuite se former dans le cadre de l’énergétique, de l’électricité, du gaz, de l’exposition au plomb et d’autres pathologies des bâtiments comme les insectes, les champignons, les termites, etc. Mais aussi, il devra apprendre toute la réglementation immobilière. Si le candidat n’a aucune expérience dans le secteur du bâtiment, le cycle de formation sera beaucoup plus long. Enfin, il est important de noter que les certifications de diagnostic doivent être délivrées par l’un des organismes accrédités par le COFRAC.

Pourquoi utiliser les systèmes photovoltaïques en autoconsommation ?
Conseils pour choisir des rideaux pour pergola