Les troubles comportementaux à traiter en psychologie

Les troubles comportementaux sont généralement  une attitude, une action ou réaction ne correspondant pas à la réponse qu’il est convenable d’avoir. Ces troubles peuvent s’exprimer de plusieurs manières chez le malade. Ils peuvent notamment concerner de nombreux sphères dont : l’alimentaire, l’humeur, le sexe…

Les troubles comportementaux, c’est quoi ?

On entend par le mot comportement : une façon d’agir ou de se comporter dans le quotidien. Ce terme ne possède pas de définition scientifique.

Les troubles du comportement sont souvent associés à différentes circonstances (sociales, culturelles…) causant un désordre psychique. Il peut notamment s’agir : d’agitation, d’agressivité, de troubles obsessionnels compulsifs (TOC), de désordres alimentaires comme l’anorexie ou la boulimie, d’hyperactivité,  de phobies ou d’addiction à différentes matières telles les drogues, l’alcool, le tabac, le travail, les jeux, le sexe, les écrans…

Le diagnostic de chacune de ces maladies psychiatriques doit présenter une altération cliniquement significative en termes de fonctionnement social, scolaire ou professionnel. Il est à noter que ces troubles peuvent survenir à n’importe quel âge et moment de la vie d’un homme : de l’enfance à l’âge adulte. Visitez ressources-psycho.com pour de plus amples informations.

Troubles de comportement alimentaire

On note plusieurs types de troubles du comportement. Il peut s’agir par exemple de : troubles du comportement alimentaire encore appelés TCA. Les TCA se caractérisent par un comportement perturbé à l’égard de l’alimentation. On reconnaît les 2 formes classiques de TCA par ce qu’on appelle : l’anorexie et la boulimie.

La boulimie se matérialise par une incontrôlable et soudaine envie de manger de très grandes quantités  de nourriture, sans la capacité de pouvoir s’arrêter. Cette forme de maladie arrive parfois quand une personne essaie de maintenir à  tout moment son poids. Les crises de boulimie peuvent notamment s’accompagner de vomissements. Il s’agit alors de boulimie restrictive ou encore de boulimie vomitive. Ce qui est contraire à la boulimie hyperphagique car dans ce dernier cas, le mécanisme compensatoire est absent.

Lorsqu’il s’agit de troubles anorexiques ou anorexie mentale, les malades (généralement âgés de 14 à 17 ans) ont une obsession sans cesse vis-à-vis de l’idée de prendre du poids. Ils s’imposent donc ainsi une conduite sévère et durable de restriction alimentaire. C’est un trouble qui peut durer plusieurs mois ou même des années. Contrairement aux personnes boulimiques, celles souffrant de troubles anorexiques perdent régulièrement du poids, voire même jusqu’à mettre leurs vies en danger.

Il est à noter aussi que les périodes de boulimie et d’anorexie peuvent également s’alterner chez une seule et même personne. Ce sont des troubles causés par un profond mal-être et ils sont pris en charge par des équipes pluridisciplinaires dans des services de psychiatrie.

Les troubles de l’humeur

Les troubles de l’humeur connus également sous le nom de troubles affectifs ou encore troubles thymiques sont caractérisés par une perturbation notable de l’humeur. Les personnes atteintes par ce trouble ressentent plus intensément les émotions négatives et elles les ressentent pendant un long moment comparé à la plupart des gens. S’ensuit des difficultés à remplir ses diverses obligations : familiales, sociales et professionnelles.

Parmi les formes les plus fréquentes du trouble de l’humeur il y a la dépression également appelé trouble dépressif. La personne qui en est atteinte présente beaucoup de difficultés à contrôler ses émotions. Les personnes qui en souffrent pensent souvent que leurs vies se limitent à une constante souffrance.

Il y a entre autres, l’hypomanie : qui est définie par une période d’augmentation de l’estime, caractérisée par une réduction des besoins de sommeil, l’augmentation de l’activité, de fuite des idées et aussi d’engagement excessif dans certaines activités dommageables.

En outre, les troubles bipolaires, quant à elles sont une maladie chronique qui sont responsables de dérèglements de l’humeur. Les phases d’hypomanies ou de manie s’alternent ainsi que des phases de dépression nerveuse.

Les troubles du comportement sexuel

Il faut savoir que l’anxiété est une émotion normale. Toutefois, dans les cas de troubles anxieux, celle-ci peut réellement empêcher de vivre normalement. Il peut en être ainsi par exemple de l’anxiété liée à la performance sexuelle ou encore, les enjeux qui y sont relationnels associés. Il peut s’agir par notamment de l’intimité, le rejet de la part du partenaire. Tout ceci peut induire des troubles sexuels, voire même l’évitement de la sexualité selon les spécialistes.

Concernant les troubles du comportement sexuel, il existe également d’autres troubles comme l’addiction sexuelle. Cette dernière se présente par des comportements sexuels répétés présentant des pertes de contrôle ainsi que le désir de les interrompre et d’y remédier sans toutefois y parvenir. Ces troubles génèrent ainsi des conséquences négatives tant pour la personne qui en est atteinte mais également pour ses proches. Les plus concernés sont souvent des personnes de sexe masculin, d’un niveau éducatif élevé et ces derniers sont en majorité mariés.

Enfin, il y a les paraphilies qui sont également des troubles du comportement sexuel. Celles-ci se caractérisent par des imaginations sexuellement excitantes et aussi des impulsions sexuelles, des comportements qui surviennent de façon répétée et intense, et qui impliquent des objets inanimés, ou encore la souffrance ou l’humiliation de soi-même ou de son partenaire, des enfants ou d’autres personnes non consentantes.

Les troubles paraphiliques les plus connus sont la pédophilie, l’exhibitionnisme, le voyeurisme, le frotteurisme, le sadisme sexuel, le masochisme sexuel, le fétichisme et le transvestisme.

Quels sont les avantages d’une prothèse oculaire ?
Dentiste : quand consulter le spécialiste des dents ?