Quel sont les moyens de contraception ?

Habituellement, la contraception est le moyen d’empêcher la fécondation d’un ovule par un spermatozoïde lors de la phase d’ovulation, c’est la conception. Elle empêche la réalisation de ce qu’on appelle la nidation, la phase d’implantation de l’ovule fécondé dans l’utérus. Particulièrement, le rendement de certains moyens contraceptifs dépend obligatoirement de la manière de suivie des instructions. Le moyen contraceptif conglomère les moyens fondamentaux pour éviter une grossesse précoce et organise la vie sexuelle. Quelques méthodes sont proposées.

Le Dispositif Intra-utérin (D.I.U) et anneau vaginal

Actuellement, la méthode contraceptive DIU, qui est connu sous l’appellation « stérilet », se spécifie en 2 types : en cuivre ou hormonal. Il se localise spécialement dans l’utérus et est placé par une sage-femme ou bien par un médecin sans anesthésie. De ce fait, cette intervention se fait très vite, vu qu’elle ne prend que quelques minutes. Généralement, sa durée d’utilisation est de 4 à 10 ans en fonction du modèle choisi. Ainsi, il peut être retiré par un médecin le moment venu où la femme décide de tomber enceinte, c’est-à-dire a le désir d’avoir un enfant. Le DIU est efficace à 99 %.

L’anneau vaginal ou anneau est un mode de contraception permettant la délibération des hormones continuellement. Sa taille est de 50 mm de diamètre environ. C’est une matière souple et se place dans le vagin comme que le tampon. Sa durée d’implantation dans le vagin sera 3 semaines et sera retiré dès la 4e semaine. Après retrait de celui-ci, les règles seront ensuite déclenchées. De ce fait, cette méthode est très efficace, car il protège les femmes concernées à 99,7 %.

La Pilule contraceptive, le Patch contraceptif et l’implant contraceptif

La pilule contraceptive est une sorte de comprimé qui s’administre par voie orale chaque jour pendant 21 ou 28 jours à la même heure selon son type. Cette durée de prise est suivie d’une pause d’une semaine (7 jours). Son action sera définie grâce à des diverses hormones. La pilule est donc très fiable, car elle est à 99,7 % d’efficacité.

Pour le patch contraceptif, c’est le fruit de l’union de 2 hormones. Comme mode d’emploi, il est à fixer sur la peau par soi-même. Il doit être renouvelé chaque semaine à la même heure pendant 3 semaines. Et la semaine suivante, la femme concernée n’est plus obligé à porter le patch contraceptif. À ce moment, même si le couple ne se protège pas, cette méthode aura encore de l’effet. Mais il est à noter que les règles arriveront dès qu’elle arrêtera cette méthode de contraception. Le taux d’efficacité de ce dernier dépasse donc les 99,7 %.

L’implant contraceptif est un moyen contraceptif favorisant la libération des hormones en continuité. Il se caractérise sous la forme d’un petit bâtonnet de forme cylindrique, mesure 40 mm de long et 2 mm de large. En effet, l’implant sera installé sous cutané à la face interne du bras. Il est installé par un médecin ou une sage-femme sous anesthésie locale. Il sera retiré selon votre désir, mais ne doit pas dépasser plus de 3 ans. Par conséquent, il a 99,9 % d’efficacité.

Le Préservatif masculin et féminin

Dans le contexte sexualité, le préservatif masculin reste toujours la mode de contraception très efficace pour se protéger de grossesse non désirée. Il permet d’éviter la transmission des maladies sexuellement transmissibles comme le SIDA et s’utilise avant la pénétration. Il protège le couple à 98 %, donc il est très fiable. Tout comme le préservatif masculin, le préservatif féminin permet de protéger aussi les risques de tomber enceinte et les IST. Il est à unique usage et devrait se placer avant la relation sexuelle (quelques heures avant), il protège à 95 %.

Comment trouver une pharmacie de garde dans le 94 ?
Qu’est-ce que la tricopigmentation ?