Plantes médicinales et formes d’utilisation en phytothérapie

La phytothérapie, autrement dit l’usage des plantes pour des fins thérapeutiques, est une pratique ancestrale, très utilisée en Chine, en Inde et dans d’autres pays d’Afrique. Autrefois, les premiers hommes les mâchaient pour soigner leurs maux. Ce temps est dorénavant révolu, puisque les plantes sont aujourd’hui utilisées par mille et une façons.

Des tisanes pour apaiser ses maux

Si de nombreuses personnes se tournent vers la phytothérapie, c’est avant tout pour son côté naturel, jugé très bénéfique pour le corps. La tisane est l’une des formes d’utilisation les plus courantes de cette médecine traditionnelle. Selon la plante utilisée, la phytothérapie permet de traiter les troubles digestifs (spasmes et coliques), les troubles dermatologiques légers (coups de soleil, brûlures superficielles, eczéma et érythème), les troubles urinaires, une insuffisance veineuse et lymphatique. Elle donne, en outre, la possibilité de traiter les troubles du sommeil, du stress et d’anxiété.

Parmi les tisanes facilitatrices de sommeil, on peut citer celles à base de fleur d’oranger, de fleur de tilleul ou encore de verveine odorante. En outre, si vous souffrez de troubles digestifs, il serait alors de bon augure de prendre des tisanes concoctées à partir de menthe poivrée, de desmodium, de rhubarbe ou encore de sauge. Profitez au quotidien de tous les atouts de ces plantes en créant votre prairie pharmacie. Trouvez sur parlonsagriculture.fr de plus amples informations pour prendre soin de cette dernière.

Bien qu’efficaces, les tisanes sont toutefois à utiliser avec soin. Une dose en trop peut causer d’autres troubles, distincts de ce que vous souffrez. Gardez à l’esprit que les tisanes sont des mélanges complexes qui agissent en synergie. Cela dit, avant d’en ingurgiter une quelconque tisane, il est conseillé de consulter un phytothérapeute.

Les huiles essentielles : de grands classiques pour se soigner

Toute trousse à pharmacie digne de ce nom devrait nécessairement contenir une huile essentielle. Qu’elles émettent une fragrance fruitée, forte ou douce, ces essences aromatiques sont de véritables atouts pour se soigner et dire adieu à toute une ribambelle de maux et troubles. Aux pouvoirs apaisants, anti-inflammatoires, relaxants, anti-stress, chaque huile essentielle apporte son lot de bienfaits. Il suffit de la choisir selon ses attentes et ses besoins. L’huile essentielle d’ylang-ylang, par exemple, s’adopte pour son effet équilibrant pour le système nerveux. S’y ajoutent ses propriétés antispasmodiques, antiparasitaires, etc.

Les huiles essentielles peuvent être utilisées de plus d’une façon. Elles peuvent être utilisées par voie cutanée, voie respiratoire ou encore en inhalation. Libre à vous de créer votre propre huile aromatique à partir des plantes se trouvant dans l’une de vos prairies-pharmacie.

La macération pour profiter des bienfaits de la phytothérapie

En phytothérapie, la macération est également une pratique très courante. Simple et pratique, cette technique vous permet de profiter instantanément des bienfaits et des vertus des plantes médicinales de votre choix. À ce titre, il est chaudement conseillé de bien choisir les plantes qui vont constituer votre parcelle alicament. Ceci vous assurera toute une palette de soins. Notez que la macération peut s’opérer dans de l’huile végétale, souvent de l’olive ou de tournesol, pour obtenir des macérats huileux.

Tout comme pour les tisanes ou encore les huiles essentielles, les plantes macérées doivent aussi être utilisées avec précaution. En ce faisant, vous éviterez moult désagréments. L’idéal serait une fois de plus de consulter un phytothérapeute.

Note : les plantes peuvent, par ailleurs, être utilisées sous d’autres formes, dont la poudre. La partie végétale de celles-ci est souvent séchée et pulvérisée (broyage à froid sous azote liquide), puis tamisée. Sachez que les poudres sont souvent utilisées dans la fabrication de gélules et de comprimés. Certaines peuvent se consommer en les mélangeant dans du yaourt, de la compote ou encore dans du jus de fruits.

Comment fonctionnent les bagues dentaires ?
Comment est fabriqué la fleur de CBD ?