Composition et fonctionnement de l’e-cigarette

e-cigarette

Cela fait désormais quelques années que la cigarette électronique fait son entrée dans le monde. En effet, son usage semble bénéfique pour la santé. De nombreuses personnes décident même de vapoter afin de se guérir de certaines maladies. Si vous êtes un gros fumeur et que vous vouliez vous débarrasser de votre dépendance tabagisme, sachez que vous pouvez passer par l’e-cig. Cependant, avant de s’y lancer, il s’impose toutefois de comprendre son fonctionnement ainsi que son composition.

La cigarette électronique : qu’est-ce que c’est ?

Si les e cigarettes sont désormais très célèbres, c’est surtout grâce à ses nombreux bienfaits sur la santé. Mais qu’est-ce que la cigarette électronique ? Vous vous le demandez certainement. Le terme « e-cigarette » ou encore « cigarette électronique » désigne en effet un petit appareil électrique ayant pour but de simuler l’acte de fumer du tabac. Cependant, contrairement avec la cigarette classique, avec celle-là, il n’y a aucune combustion. L’appareil produit juste un brouillard de quelques particules que l’on nomme « vapeur » ou encore « fumée artificielle ». Cette vapeur est similaire à la fumée générée par la combustion du tabac. Qu’est-ce qui permet de créer cette vapeur ? C’est en réalité la substance liquide présente à l’intérieur des e-cigarettes qui est responsable de cela. En fonction des besoins des vapoteurs, il est possible d’y ajouter de la nicotine et des arômes, ou non.

Lors de chaque usage, la fumée artificielle contient moins de substances nocives sur la santé que le tabac. Plus précisément, l’e-liquide présent dans ce petit équipement ne contient pas de particules solides comme le goudron ou encore des substances cancérogènes. Si avec le tabac, vous planez, avec l’e-cig, sachez que ce n’est plus le cas. Vous en profiterez sans à craindre la dépendance.

Le mécanisme de la cigarette électronique

Tous les e-cigarettes disposent d’un embout, d’une cartouche, d’un atomiseur, d’un contacteur, d’une électronique ainsi qu’une batterie. Notons cependant que presque toutes les cigarettes électroniques sont rechargeables. Le liquide qui va permettre la génération de la fumée artificielle se place dans la cartouche. Il est possible de remplacer le liquide lorsque cette dernière est vide. Normalement, la cartouche est équipée de mèches qui assurent la bonne répartition du liquide à l’intérieur.

Le processus d’usage de la cigarette électronique se divise en 6 étapes. Pour commencer, la mise en marche de l’appareil se déclenche par un contacteur manuel que l’utilisateur commande. Puis, la pile, cela dit, la batterie, délivre un courant qui induit une montée rapide de la température de l’atomiseur. C’est un filament qui ressemble à celui d’une lampe à incandescence. Sous l’effet de cette chaleur, le liquide qui se trouve à l’intérieur de la cartouche se vaporise. Si vous optez pour une cigarette électronique disposant une diode, sachez que cette dernière s’allume durant plusieurs secondes lorsque le courant est délivré par la batterie. Après cela, le gaz qui est formé par l’atomiseur se refroidit, et grâce à la liquéfaction, de fines gouttelettes se forment. Elles sont celles qui constituent le brouillard responsable de la stimulation de la fumée de l’e-cig. Pour terminer, en tant que consommateur, vous allez inhaler le brouillard.

De quoi se compose l’e-liquide ?

Le composant des e cigarettes est appelé « e-liquide ». Dans la plupart des cas, ce liquide contient du propylène glycol ainsi que de la glycérine végétale. Il peut également disposer de la nicotine, des arômes ainsi que des colorants. En fonction du besoin de chaque vapoteur, il est possible d’y ajouter un peu d’eau et d’éthanol.

Le propylène glycol et le glycérol sont les principaux composants de l’e-liquide. Ils sont présents en grande quantité puisque ce sont eux qui permettent la formation de la « vapeur ». Sachez que le propylène glycol, c’est une substance souvent employée dans divers domaines de l’industrie : cosmétique, pharmaceutique … Vous pouvez aussi en trouver au cinéma afin de produire de la fumée. Et la glycérine végétale quant à elle peut être utilisée comme additif dans les dentifrices, les sirops, les boissons et les médicaments. En ce qui concerne les arômes, ce sont des arômes alimentaires qui sont choisis. Ils peuvent toutefois être artificiels ou naturels, extraits d’animaux ou encore végétaux …

Des conseils pour l’usage de la cigarette électronique

Il existe plusieurs règles à respecter pour profiter des avantages des e-cigarettes pour la première fois. Tout d’abord, adoptez la bonne stratégie d’inspiration. Retenez que vous ne devez pas prendre une bouffée sur votre e-cig comme sur une cigarette traditionnelle. Faites en sorte à ce que les aspirations procurent des effets beaucoup plus longues, cela dit, entre 3 à 4 secondes. Le but est de ne pas avoir un hit trop fort au risque de tousser. Optez en même temps pour un e-liquide adapté à la résistance de votre appareil. Sur ce cas, sachez qu’une résistance ne convient pas à tous les e-liquides (le taux de PG/VG). Et le plus important, c’est d’avoir en sa disposition une batterie de rechange.

L’huile de CBD est idéale pour lutter contre le stress et la dépression ?
Retrouvez votre pharmacie MEDIPRIX près de chez vous